Over Eros en Agapè in het huwelijk




Vandaag zegen ik het huwelijk in van Emma en Guillaume, in Normandië. Hieronder de homilie, in het Frans ...

Hooglied 2, 8-16  &  Lucas, 13, 6-9.

Chers Emma et Guillaume,

Ce sont des lectures fortes que vous avez choisies. D’abord le Cantique des cantiques; un chant, qui, dans son origine, est un chant nuptial païen. Jamais il n’y est question de Dieu. Ceci n’empêche que ce texte figure parmi les plus commentés dans la littérature chrétienne.

Avez-vous remarqué, Emma et Guillaume, que presque tous les verbes dans ce poème évoquent l’action: courir, se lever, guetter, venir, bondir… Les amoureux du Cantique des cantiques sont toujours en mouvement. Plus ils découvrent leur beauté et richesse, plus désir mutuel se renforce. Cela leur donne une énergie et une créativité énormes. Ils aspirent à l’amour absolu. Lors de notre WE de préparation à Bruges, Guillaume, tu as dit à Emma: Je te donne ma vie. Rien que ça. Je te donne ma vie. Cela rappelle bien ce que dit la bien aimeé du Cantique des cantiques: Mon bien-aimé est à moi, et moi, je suis à lui.

Or, il y a un problème. Dans ce petit livre biblique ce don total tant espéré ne se réalise jamais complètement. Chaque fois il y a une nouvelle distance qui se crée. L’éros humain est d’une subtilité et d’une énergie infinies. Seulement, il a un arrière-goût de tragique. Le désir humain a quelque chose de profondément frustrant et fatiguant: quoiqu’il fasse, il n’aboutit jamais complètement. Il reste une inquiétude. Les bien-aimés ne trouvent pas le repos d’une paix intérieure. C’est bien pourquoi Platon nous explique dans son Banquet qu’Eros est fils de Poros, dieu de l’abondance,  mais aussi de Pénia, déesse de la pauvreté. Tous nos efforts amoureux, aussi subtils ou passionnés soient-ils, sont marqués par cette pauvreté.

Chers Emma et Guillaume, la force de votre amour de jeune homme et de jeune femme vous conduit à vouloir partager pour de bon votre vie. Or vous avez aussi choisi de vous donner le sacrement du mariage. C’est qu’il y a autre chose encore qui vous meut.

Le texte d’Evangile que vous avez choisi est en contraste total avec la poésie fébrile de la première lecture. Il y est question de bêcher, de fumier, de couper…  Autrement dit, de la vie quotidienne de gens qui vivent du travail de leurs mains. Le vigneron et le propriétaire ne paraissent pas non plus très pressés. Les durées qu’ils évoquent sont un an et trois ans. Cette parabole de Jésus respire un parfum de pardon et de générosité, de patience, de confiance et d’espérance. Le Cantique des cantiques rappelle la force et les limites de l’éros humain. Or l’Evangile  évoque l’agapè, l’amour divin.

Emma, je ne sais pas si tu t’en souviens. En ‘94 ou ‘95 j’ai passé un WE avec ta famille à l’Abbaye. Avec tes parents nous regardions les trois petites filles jouer. Chacune vous passiez la revue. Jacques et Nicole m’assuraient que l’enfant de 7 ou 8 ans que tu étais, avait un sens religieux tout à fait particulier. Ils te qualifiaient de mystique. La personne mystique est celle qui a la faculté de pouvoir faire l’expérience, parfois même sensible, de la présence de Dieu - Guillaume, est-ce que tu te réalises bien qui tu vas épouser J !? 

L’expérience mystique, au sens stricte du mot, est exceptionnelle. Or elle renvoie à une donnée fondamentale de l’expérience chrétienne qui vaut pour nous tous. Dieu se donne, gratuitement. Il n’est pas d’abord la récompense d’efforts particuliers, âprement mérités. Plus largement, l’amour est avant tout un don qui se reçoit dans la banalité du quotidien.

Et contrairement à nous autres, Dieu ne se fatigue pas. Il revient et il revient encore.  Tel est le sens du sacrement du mariage que vous allez vous donner dans quelques minutes: l’engagement fidèle du Christ dans l’intimité même de votre couple. Osez croire à ce que vous demandez vous-mêmes à pouvoir célébrer. Permettez que Dieu oeuvre et aime en vous. Son unique désir est de vous conduire vers la joie de son Evangile. Une joie qui peut aller de pair avec le combat. Mais qui, même dans le combat, vous donnera la paix.

Emma, regarde Guillaume. Accueille son amour, acueille sa beauté, sa richesse tout comme ses limites et ses blessures. Guillaume, regarde Emma. Accueille son amour, accueille sa beauté, sa richesse tout comme ses limites et ses blessures. Vous êtes, l’un et l’autre, bien plus beaux et plus riches que vous ne le pensez. Vous avez une vie entière devant vous pour vous dé-couvrir et pour discerner le chemin sur lequel le Seigneur vous invite et s’invite, au jour le jour.  Avec humilité, persévérance et confiance.

Enfin, chers Guillaume et Emma, n’ayez pas peur. N’ayez jamais peur. Le Christ marche avec vous. Il vous offre sa paix, où que vous marchiez. Munissez-vous de sa patience et de sa générosité, comme le vigneron. Cueillez les fruits, là où ils poussent. Partagez-les. Vous êtes appelés à une vie bien plus belle encore que vous ne l’imaginez aujourd’hui. Ecoutez cet appel. Croyez en la réalité de cet appel, aussi lorsqu’il se fait discret. 

Que Dieu vous garde et vous bénisse.


Nikolaas Sintobin sj

Reacties

heeft u de tekst misschien ook in het nederlands beschikbaar? ik ben heel benieuwd maar mijn frans is helaas te ver weg gezakt na de middelbare school....:) Danielle
Deze reactie is verwijderd door de auteur.
Ik heb deze tekst meteen in het Frans geschreven. Ik heb dan ook geen NL-talige versie. Google translate kan mogelijks enig soelaas bieden. Met dank en groet, Nikolaas
dat is een goede tip, hartelijk dank!